La transition énergétique allemande – Atomic Mac novembre 2014

La transition énergétique allemande – Atomic Mac novembre 2014

La plupart des journalistes et des hommes politiques qui parlent de la transition énergétique allemande rapportent souvent les mêmes croyances que je vous propose d’examiner une à une :

Première intox : A cause de sa sortie du nucléaire l’Allemagne est revenue au charbon et a renoncé à ses objectifs de lutte contre le changement climatique

Effectivement il y a eu une hausse de 2% des émissions de CO2 entre 2012 et 2013 mais cette hausse n’est pas due à la sortie du nucléaire. La faute en revient à la chute du prix du charbon (-40% entre 2011 et 2013) alors que celui du gaz grimpe. La faute est également due à une augmentation des exportations d’électricité de l’Allemagne. Eh oui, les pays voisins de l’Allemagne dont la France importent davantage d’électricité allemande. Pour autant l’Allemagne n’a pas renoncé à ses objectifs climatiques de réduction d’émission de gazs à effet de serre : moins 40% d’ici à 2020 et moins 55% d’ici à 2030 , rappelons qu’elle a atteint en 2013 ses premiers engagements pour 2020 qui étaient de moins 20%.

2éme intox : L’intermittence des énergies renouvelables ne permettrait pas la sécurité d’approvisionnement

L’arrivée massive d’électricité d’origine renouvelable sur le réseau électrique nécessite de passer à un autre modèle de production d’électricité plus décentralisé. Il y a un plus grand nombre de producteurs d’électricité avec les panneaux photovoltaïques et l’éolien ce qui nécessite un renforcement du réseau pour des productions variables mais prévisibles.

3éme intox : Les consommateurs allemands ont uniquement enrichi les fabricants de panneaux solaires chinois

Comment prétendre que le soutien allemand aux énergies renouvelables bénéficie à l’industrie allemande alors que les industriels chinois fournissent les 2/3 des panneaux photovoltaïques depuis 2013 ? En rappelant que le prix du panneau ne représente plus que 25% du coût total, l’installation et la maintenance restent locales et 50% des machines outils qui fabriquent les panneaux sont allemandes.

Quatrième intox : Le développement des énergies renouvelables a fait exploser la facture énergétique des ménages.

Certes les ménages allemands paient leur électricité à un prix élevé mais celui ci refléte les coûts qui ont été nécessaires au développement des technologies photovoltaîques et éoliennes. Le prix élevé de l’électricité est également du au choix du gouvernement allemand qui a favorisé les industriels au détriment des petits consommateurs. Mais les allemands consomment 27% de moins d’électricité que les Français, ce qui diminue la facture . L’adhésion des allemands à la transition énergétique est large . Un sondage de février 2014 rapportait 89% d’opinion positive.

5éme intox : L’économie allemande peut se permettre la transition énergétique au contraire d’une France en crise

Les industriels consommant beaucoup d’électricité sont présentés comme les premières victimes potentielles d’une transition énergétique en France. Or l’Allemagne a su protéger ses industries consommant beaucoup d’électricité. Si les producteurs d’électricité ont plongé dans le rouge avec la sortie du nucléaire, la transition énergétique allemande a fait ses preuves en matière de créations d’emplois avec 380 000 emplois dans les énergies renouvelables et 110 00 emplois entre 2011 et 2013 dans l’efficacité énergétique

La vraie question que la France doit se poser c’est de ne pas rater les opportunités industrielles que présente la transition. La France a un potentiel d’efficacité énergétique et de production d’énergies renouvelables bien plus important que l’Allemagne. Rappelons que les Français sont les champions d’Europe de la consommation d’électricité.

Références :

-cinq mythes sur la transition énergétique allemande par Manuel Moragues. http//www.usinenouvelle.com publié le 7/10/2014

-http//www.lemonde.fr/economie/article/2014/10/07/transition-energetique-fantasmes-francais-realite-allemande

Tagués avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

19 − douze =